La lettre O est commune dans la langue française comme au Scrabble. La 15ème lettre de l’alphabet et 4ème voyelle ne récolte qu’un point sur le plateau de jeu. À chacun de la faire fructifier avec les mots adéquats. Il est plutôt facile de l’utiliser à bon escient. Les occasions ne manquent jamais lors d’une partie bien menée. 

Si certains mots comportent deux O, comme « alcool », l’alphabet grec n’est pas en reste. En effet, lui aussi renferme deux O !

La graphie de notre O vient directement de Omicron (ou “petit O”). L’autre O est Omega (ou “grand O”) qui s’écrit différemment et dont la prononciation était plus longue et fermée. 

La lettre O est une lettre très riche d’histoires. Elle fit les grands titres lorsque Pauline Réage publia son roman sulfureux (Histoire d’O). Le O est décidément partout en amour comme en cuisine ! Il s’entrelace avec le E pour former un « cœur » ou pondre un « œuf » ! Profitons-en pour rappeler que la prononciation correcte du mot “os” au pluriel est bien [o] . L’on dit un os  [Os] mais des os [o]. 

En devenant un Ô vocatif, la lettre O se drape de noblesse ; voire de douleur lorsque Pierre Corneille écrit «Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie !» (“Le Cid”). Ce Ô est considéré comme une apostrophe rhétorique.